TMB, le Tour du Mont Blanc 2019 – Jour 3

Hello les Rockies !

La nuit a encore une fois été agitée par de nombreux orages. Mais heureusement moins violents que celui de la nuit dernière. Un magnifique levé de soleil sonne le début de cette 3eme journée. Rifugio Elisabetta, vengo presto !

J3 – Rifugio Elisabetta : 18,47 km

3 juillet 2019

TMB - Col de la Croix du bonhomme

Une fois le spectacle finit, je plis enfin mes affaires sous la surveillance attentive d’un groupe de bouquetins.

Aujourd’hui je dois revenir un petit peu sur mes pas pour emprunter la variante du Col des Fours (2 685m). La montée s’avère ardue mais je vois d’autres personnes au loin avançant lentement mais surement.

TMB - Col des Fours

Rapidement le chemin est camouflé sous la neige. Du coup le balisage officiel du GR n’est pas visible. Heureusement les traces des précédents randonneurs sont quant à elles bien visibles !

Je peux vous dire que ce n’est pas de tout repos de grimper dans la neige avec mon gros sac-à-dos ! Mais courage le sommet n’est plus bien loin !

Depuis le Col des Fours, la vue est sublime ! Et j’avoues ne pas bien voir où il faut descendre tellement cela semble tomber brusquement de l’autre côté !

Il n’y a pas grand monde et je profite du calme jusqu’à ce que Virginie (la québécoise) arrive à son tour au Col.

Tout schuss !

Après quelques photos, on se lance et on se rend vite compte que la seule solution pour descendre en un seul morceau est de faire de la luge sur nos fesses ! Et franchement on s’est bien marré ! L’un de mes moments favoris de cette aventure !

La neige laisse bientôt place aux rochers, puis à une vallée verdoyante. Une marmotte viendra nous dire bonjour. L’atmosphère idyllique sera perturbée par quelques passages techniques. Mais cela n’enlèvera absolument rien au charme des lieux.

Arrivées à La Ville – des – Glaciers (1 789m) on fera une courte pause pour acheter du fromage chez un producteur local très sympa. Sa spécialité : le Beaufort et sa tome de savoie est aussi à tomber par terre. Je vous conseille fortement de vous y arrêter !

On décide de continuer un petit peu pour prendre notre pause de midi au refuge des Mottets (1 870m). Lors de nos déjeuners, on prend le temps d’enlever nos chaussures de marche et nos chaussettes. Ainsi nos pieds peuvent respirer et nos affaires s’aérer. On profite également du soleil pour recharger nos téléphones et montres. Le chargeur solaire fonctionne vraiment super bien ! J’en suis très contente !

Une montée interminable !

Il est enfin l’heure de repartir. Une longue montée nous attend jusqu’au Col de la Seigne ((2 516m). La pente n’est pas trop forte mais elle est longue ! Virginie prendra de l’avance et rapidement je ne l’aurai plus à vue.

Un des groupes qui fait à peu près les mêmes étapes que moi me dépasse dans la montée. Je vais d’ailleurs avoir droit à une belle lune pendant un petit moment. Un vrai régal !

Avant d’atteindre le sommet, je vais rattraper mon retard et les dépasser (et oui… ne jamais sous-estimer la tortue !). L’un d’eux me tiendra compagnie jusqu’au refuge.

TMB - Col de la Seigne

Le ciel devient vraiment menaçant. De gros nuages bien noirs arrivent au dessus du col. C’est avec soulagement qu’on arrive au Col de la Seigne avant l’orage. Bienvenue en Italie ! Malgré l’absence du Mont Blanc qui joue à cache-cache dans les nuages, la vue est magnifique.

Cependant quelques grondements se font entendre au loin. Du coup on décide d’amorcer notre descente en espérant être à l’abris avant que l’orage n’éclate. L’arrivée n’est plus très loin.

Forza Italia !

TMB - Casermetta

La descente est plutôt tranquille, pas trop marquée. Cela fait du bien au moral ! On passe à hauteur de la Casermetta ((2 365m). Il s’agit d’un Centre d’Information de l’espace Mont Blanc.

Le reste du chemin est vraiment roulant… jusqu’à ce qu’on arrive au pied du refuge… Le Rifugio Elisabetta (2 200m) est situé en hauteur. Il va falloir fournir un dernier effort pour l’atteindre.

Virginie a déjà planté sa tente au pied du refuge. Quant à moi je vais dormir dans le refuge. Je monte donc avec mon nouvel ami rejoindre le refuge. Le groupe de Pascal est là également. Et après une douche glacée, je savoure un bon repas bien chaud en compagnie d’un couple d’anglais très sympa.

Après avoir discuté un bon moment avec le groupe de Pascal et Virginie, je monte me coucher. Encore une superbe journée !!!

Bilan Jour 3 en chiffres

     
  • Départ : 7h15
  • Durée : 8h40
  • Dist. : 18,47 km
  • D + : 997m
  • D – : 1 247m
  • Alt min : 1 789m
  • Alt max : 2685m
  • T° min : 27°C
  • T° max : 36°C
             

Oups… mauvaise manip’ quand j’ai rechargé ma montre… du coup l’itinéraire de la journée est en deux tracés !

 

 

 

 

Pour connaître la suite de l’aventure, rendez-vous ici, en direction de Courmayeur.

Si vous prenez le récit en cours de route, le début c’est ici !

Stay Tuned

Au sujet de Bee Rocks

Passionnée de photo, vidéo et de voyage, j’ai décidé de réunir mes trois passions en une belle aventure qui commencera concrètement fin aout 2015. Pour en savoir plus à mon propos

ça peut aussi vous plaire !

Bovine

TMB, le Tour du Mont Blanc 2019 – Jour 8

Salut les Rockies !!! 8ème journée de cette formidable aventure ! Seule étape intégralement suisse …

2 commentaires

  1. C’est marrant, un groupe te double puis tu vois une belle lune, je croyais que tu parlais d’un derrière humain !
    Trêve de plaisanterie on sent que tu trouves ta cadence, tu as l’air moins fatiguée,
    Excellent récit je m’y croirais……..
    Vivement la prochaine étape

    • Bonsoir Charles !
      TU as bien deviné concernant la lune 😉 Oui j’ai assez rapidement trouvé mon rythme… lent… très lent lol Merci !
      A demain 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge