Rotorua, la ville aux multiples facettes

Salut les Rockies !

Je suis maintenant a Rotorua. Je vais y passer les 3 prochains jours et chaque journée sera complètement différente !

Jour 1 – Geocaching au fil du Stream

stream

Comme j’ai déjà du vous le dire (des fois je radote… ca doit être l’âge…), le Geocaching permet souvent de découvrir des lieux, des cultures… inattendus. C’est pour cette raison que j’ai décidé d’y consacrer cette journée (non prévue a la base)…

souffre a rotoruaLa première geocache m’emmène a l’entrée sud de la ville ou se trouve le chemin d’une petite randonnée serpentant dans les bois le long d’un ruisseau.

Cette marche permet de suivre un cours d’eau qui vous fera passer par différents types de paysages volcaniques.

On commence dans les bois pour finir au bord du lac… Rotorua, en passant par des zones lunaires ou le souffre aura tout ronge. Je pense que j’ai eu de la chance car l’odeur n’était pas très forte ce jour la !

Governments ParkLa cerise sur le gâteau est quand vous arrivez a Government Gardens ! C’est vraiment sympa ! Toutes ces espèces d’oiseaux différentes réunies en un seul endroit ! Des canards, des oies, des mouettes, des cygnes noirs (encore eux !!!),… C’est vraiment idyllique ! Et en plus la cache est top ! Bien sûr vous trouverez des geocaches tout au long du chemin.

OhinemutuApres Governement Gardens, la geocache suivante me conduit a un village maori (un vrai) : Ohinemutu. C’est vraiment mignon et j’ai été charmée par leurs sculptures et les couleurs de leurs bâtiments. Non pas qu’elles soient variées mais le blanc tranchant parfaitement avec un rouge chaleureux donne un sentiment de pureté et de calme. Je ne sais pas comment exprimer cela …

De nombreux « trous de vapeur » parsèment la ville, ajoutant un cote mystique a la visite. Vous pourrez admirer un bateau traditionnel maori sur les bords du lac, non lieu d’une petite geocache !

Kuirau ParkLa geocache suivante me conduit dans le parc Kuirau ou vous pourrez admirer de nombreuses étendues d’eau bouillonnantes, dont une vous enveloppera complètement, ainsi que de la boue faisant des bubulles ! C’est impressionnant… Je n’y voyais plus rien !! J’ai même du enlever mes lunettes a cause de la buée.

Et c’est la que s’arrêtera ma balade dans la ville !

Bilan

  • Geocaches trouvées : 8
  • Km parcourus : 19 environs
  • Si c’était a refaire : la même !

Jour 2 – Maori Day

maori

Aujourd’hui je passe la fin d’aprem’ et la soirée au Tamaki Maori Village.

Il s’agit de la reconstitution d’un « village » ou vous pourrez apprendre toutes les traditions maori et ainsi approfondir votre connaissance de leur culture.

J’ai été subjuguée ! Beaucoup vont dire que c’est un attrap’touriste… Mais sincèrement si vous voulez en savoir plus sur leur culture… c’est le top ! Et je ne suis pas du tout du genre a prendre des tours organises donc si je vous le dis… c’est que c’est vrai !

Pendant le trajet en bus, un « chef de tribu » est désigné car pour pouvoir entrer dans le village il y a tout un protocole a suivre entre le chef du village accueillant et le chef de notre tribu.

L’accueil commence donc par un chant et des danses maori. Chaque guerrier s’approche vraiment près de nos « chefs » pour jauger de leurs intentions. C’est vraiment impressionnant.

Une fois la cérémonie d’accueil terminée, nous sommes inviter a entrer dans le village.

Tamaki Maori VillageIl ne s’agit pas d’un village a la limite du voyeurisme ou nous regardons les « autochtones » évoluer mais de plusieurs petites cabanes ou l’on vous explique un art maori different.

Notre première cabane est celle du célèbre Haka. Danse d’intimidation réservée aux hommes, les maoris inviteront ces derniers a pratiquer cet art ancestral avec eux.

La deuxième est a propos des instruments qu’utilisent les femmes lorsqu’elles chantent. 3 femmes seront alors designer pour essayer de suivre le rythme ! Cela ne sera pas facile pour tout le monde !

Maori CultureUne autre porte sur les activités ludiques que pratiquaient les maoris. La aussi ils désigneront 4 « volontaires ». Les joueurs se placent en cercle avec un bâton qu’ils tiennent comme un bâton de marche. Quand on leur dit droite, ils doivent lâcher leur bâton et attraper celui du joueur sur leur droite avant qu’ils ne tombent. Si le bâton tombe ou si tu trompe de cote, tu sors du cercle. La difficulté est que droite et gauche sont dit en maori. Et plus ca va plus le cercle s’élargit.

A la cabane suivante, on nous montre comment les maoris faisaient leurs sacs en paille et vêtements. Et une volontaire essaiera de tresser un sac… avec difficulté mais je n’aurais pas fait mieux !!

Ensuite nous voyons comment se passait l’entrainement au combat. Il y a des bouts de bois au sol qui forment comme une échelle horizontale et 2 « volontaires » devront suivre et faire exactement les pas de « danse » du maori tandis que l’autre fera des « attaques » pour les déstabiliser et leur apprendre a esquiver.

La dernière concerne l’art de la gravure, de la construction et du tatouage. Sincèrement il faisait pas bon de se faire tatouer par un maori a l’époque ! Certains maoris continuent a se faire tatouer de manière traditionnelle… Tout ce que je peux dire c’est qu’ils ont des c….. !

HangiApres avoir appris les bases de la culture maori, nous nous rendons la ou le « hangi » a été préparé et nous assistons a sa sorti du sol. Le hangi est un mode de cuisson traditionnel qui consiste a creuser un trou dans le sol pour y aménager un four ou les aliments cuisent a l’aide pierres chaudes et de vapeur. L’odeur est ouf et donne déjà l’eau a la bouche !

En attendant que le festin finisse d’être prêt, nous assistons a un spectacle maori. C’est juste magnifique ! Apres différents chants, nous avons droit a un merveilleux Haka !

Quand l’heure du repas arrive, un buffet gargantuesque nous attends et franchement tout était très très bon ! Je me suis régalée !! Le seul truc que je n’ai pas trop kiffe est la partie dessert… Je ne suis pas sure qu’ils aient des desserts dans leur culture et du coup cela était très British…

L’heure du départ est annoncée et suis vraiment satisfaite de l’expérience. Si en plus vous avez la chance d’avoir Wallace comme chauffeur, vous allez bien vous marrer sur le retour ! C’est vraiment quelqu’un de jovial et en plus de ca très gentil !

Jour 3 – Crazy day

Rotovegas

Aujourd’hui, je quitte Rotorua mais avant de me rendre a Matamata. Je fais 2 arrêts a la sortie de la ville.

Le premier stop est un défi de mon ami Greg suite a une vidéo qu’il a vu : La luge de Skyline. Il s’agit de la plus grande piste de luge sur bitume au monde. J’ai signe pour le combo : Gondola + 3 descentes en luge.

La Gondola est un Aller / Retour en téléphérique pour accéder au haut de la colline ou se trouvent le départ des pistes de luge.

Il y a 3 pistes :

  • La débutante (obligatoire) : longue descente serpentant dans la foret. C’est celle qui dure le plus longtemps.
  • La deuxieme, l’intermédiaire : plus rapide vous permet d’admirer (enfin si vous avez le temps ! Lol) la vue sur Rotorua.
  • Et la dernière, l’experte : vous pouvez aller encore plus vite, mais se termine beaucoup trop vite a mon gout !

Luge SkylineLe ressenti ? Concernant la première, c’est sympa mais vous n’êtes pas forcement conquis de suite car pas vraiment rapide… Puis lors de l’intermédiaire, tu commence a te prendre au jeu. Et alors a la fin de la dernière, tu veux juste avoir la même chose dans ton jardin !!! Encore une fois cela reste un avis personnel mais en tout cas je me suis bien marrée !

Défi Grego : CHECK ! ^^ Merci mon pote !

Le second stop sera pour… ZORB ! Grace a l’auberge de jeunesse ou j’étais j’ai eu une réduction de NZ$9 !

Si vous n’avez aucune idée de ce qu’est le zorbing, il s’agit d’une grande boule en plastique avec une plus petite a l’intérieur ou vous rentrerez. La grande est remplie d’air. Et dans la petite ils mettent de l’eau chaude en hiver et froide en été.

Apres vous avez le choix entre plusieurs pistes : la fast (ligne droite), la Zig-Zag et la drop (a la fin d’une ligne droite tu tombe !)

ZorbIl y a d’autres possibilités un peu plus chère : la Zurf ou vous faite la descente avec une planche de body board, la dry ou vous êtes attache a l’intérieur de la boule et aussi la possibilité d’effectuer la fast jusqu’à 3 personnes a l’intérieur.

Pour ma part, j’ai teste la Zig Zag et je me suis bien marrée ! J’avais peur d’être malade mais ca s’est bien passe ! Apres… même si c’est vraiment rigolo… je trouve que ca reste chère pour ce que c’est car la descente est assez rapide… mais bon… si vous avez le budget… je vous invite a essayer !

Et voila pour mon séjour a Rotorua ! Maintenant en route, direction : la Comte ! 😉

Stay Tuned !

Au sujet de Bee Rocks

Passionnée de photo, vidéo et de voyage, j’ai décidé de réunir mes trois passions en une belle aventure qui commencera concrètement fin aout 2015. Pour en savoir plus à mon propos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge